LYRAL® : interdiction effective en Europe

Le règlement européen n°2017/1410 du 04 août 2017, bannit des parfums et cosmétiques une substance aromatique de synthèse préoccupante pour la santé des consommateurs : le HICC, plus connu sous son nom de marque LYRAL®.

le HICC est une substance parfumante appréciée des parfumeurs qui l’utilisent abondamment. Il apporte de jolies notes florales (muguet, cyclamen, tilleul …) à un prix défiant toute concurrence. C’est aussi pourquoi le HICC est un composant fréquent des compositions parfumantes utilisées pour parfumer les cosmétiques.

Le HICC est aussi un allergène de contact notoire. Appliqué sur la peau, il la pénètre facilement et peut engendrer des eczémas de contact (rougeurs, vésicules, prurits …) qui vont se reproduire à tout nouveau contact. La population sensibilisée est en forte croissante, notamment en Europe.

Sur ce marché, il est réglementé comme allergène depuis 2003 : au dessus d’un certain taux – 10 ou 100 ppm selon le type de cosmétique – il doit être signalé en étiquetage sous sa dénomination INCI, malheureusement peu explicite : hydroxyisohexyl-3-cyclohexene carboxaldehyde.

img_3696

Un projet d’interdiction du HICC en Europe a été initié en janvier 2017 par le comité scientifique européen, le SCCS. Il a abouti à la publication sept mois plus tard du règlement européen n°2017/1410. L’interdiction des parfums et cosmétiques contenant du HICC est très progressive, en deux longues étapes :

– 23 août 2019 : interdiction de nouvelle mise sur le marché,
– 23 août 2021 : bannissement total du marché.

Il est raisonnable de penser que l’Organisation Mondiale de la Santé incitera à élargir l’interdiction aux autres marchés. Il est tout aussi probable que les lobbies de la parfumerie tenteront de l’en empêcher. Ainsi, cette même année 2017,  l’IFRA avait encore déposé auprès du SCCS, une demande de réexamen des risques pour la santé de l’HICC, la demande était très tactique : céder sur les cosmétiques pour sauver les parfums.

PS : Critiques, propositions de corrections et toutes autres observations sont bienvenues pour améliorer cet article en partage.