Point vert & Triman

Le picto “Point vert” indiquait que l’entreprise contribuait financièrement à l’organisme national de tri et de recyclage des emballages. Cette contribution obligatoire donnait droit à son apposition sur nos cosmétiques.

pointvertr

Depuis le 01 avril 2021, ce picto est interdit sur les emballages de nos cosmétiques. Nous le déconseillions déjà, car il est potentiellement trompeur, pouvant laisser croire au consommateur non averti que l’emballage est recyclable, ou fabriqué à partir de matériaux recyclés, alors qu’il n’en apporte aucune garantie. Devenu interdit, son usage entrainera des sanctions financières, la France magnanime a accordé un sursis de 6 mois avant de sanctionner.

Le picto “Triman” indique que l’emballage a été conçu pour pouvoir être trié et recyclé. Son apposition en étiquetage de nos cosmétiques est optionnelle, alors qu’elle est obligatoire pour d’autres produits de consommation courante.

OIP.E7Pf-vWdZlErYrWg35VD7QHaHm

Nous conseillons de mentionner ce picto sur nos cosmétiques, si l’emballage a effectivement été conçu pour être trié et recyclé. Le Triman pourrrait devenir obligatoire dans les années à venir, du moins en France, car à notre connaissance rien n’a été fait pour lui dans le cadre de l’Europe.

Pour conclure, trions les pictos : jetons le point vert à la poubelle, et apposons s’il est justifié, le Triman sur nos emballages de cosmétiques !