Proposer du cosmétique DIY, un bon plan ou pas ?

Un cosmétique DIY, en clair “do it yourself”, est un cosmétique fait maison par le consommateur lui-même. Son marché est nouveau et en pleine expansion, il est porté par une génération qui s’oppose frontalement à la précédente, plutôt adepte du “ready to use / easy to use”. La génération du DIY est active, curieuse, fervente du local et des circuits courts, et se méfie des marques dont elle est revenue depuis l’adolescence.
 
Notre cadre réglementaire cosmétique, le règlement européen n° 1223/2009 qui a maintenant 10 ans, n’a pas suivi cette évolution sociologique. Les pouvoirs publics français – DDPP/DGCCRF – le rappellent sèchement : proposer une recette de cosmétique, plus les matières premières pour le fabriquer, c’est vendre un cosmétique, un cosmétique en devenir certes, mais un cosmétique quand même : 

matières premières + recette = cosmétique

C’est un kit à monter soit-même, comme un meuble Ikea®. Cette interprétation française est sage et sans surenchère nationale comme parfois, elle ramène judicieusement à l’objet du règlement : protéger le consommateur, y compris de lui-même.

IMG_1747

En proposant un cosmétique DIY aux consommateurs, vous restez personne responsable d’un cosmétique qui vous échappe, vous l’avez initié, puis abandonné, comme une mère qui laisserait son bébé aux soins d’une nourrice inexpérimentée. Vous ne satisfaites à aucune des trois exigences de base du règlement européen :
 
–  Garantir le respect des BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) cosmétiques, 
 
– Détenir un DIP (Dossier d’Information Produit), incluant le CPSR (Cosmetic Product Safety Report = rapport sur la sécurité du cosmétique), contenant entre autres les données toxicologiques et les avertissements d’utilisation,
 
– Notifier sur le CPNP (Cosmetic Product Notification Portal = portail de notification des produits cosmétiques), c’est à dire mettre le cosmétique en règle avec les autorités nationales, à la fois administratives et  sanitaires, des 28 pays européens.


IMG_1746
Bref, vous êtes en infraction totale. Si vous aimez le risque, alors tentez, c’est comme ça que les lignes peuvent bouger. Mais si vous ne vous sentez pas l’âme guerrière d’un Robin des Bois, si vous n’avez pas l’infinie patience d’un mahatma Gandhi, ni non plus la courageuse détermination d’un Nelson Mandela, alors ne vous lancez pas dans le DIY cosmétique !