Conseil & Assistance à la Personne Responsable

header_hysope

Le conseil et l’assistance sont inscrits dans les gènes  d’HYSOPE qui les offre en prestation depuis plus de 20 ans. Aujourd’hui, notre offre de conseil et assistance s’adresse à la personne responsable, au sens des articles 4 à 7 du règlement européen n° 1223/2009,  pour l’accompagner dans ses décisions et pour la soutenir dans ses actions.

1 – Le conseil, c’est essentiellement :

– la réponse par téléphone à toute question, le plus souvent en direct, sinon en léger différé,
– une réponse écrite aux questions plus réfléchies posées par mail, avec un délai adapté raisonnable,
– la possibilité d’une visite annuelle d’une demi-journée, au cours de laquelle tous les sujets peuvent être abordés, de manière informelle et sans réserve.

cropped-header_conseil.jpg

2 – L’assistance, c’est l’accompagnement dans les relations avec les autorités de contrôle, en premier lieu avec la DDPP (Direction Départementale de Protection des Populations) locale, qui a la mission de veiller au respect des règlements et procède aux inspections :

– notre présence personnelle possible à l’inspection, dans la mesure où celle-ci n’est pas inopinée, et qu’elle est annoncée à temps pour que nous nous rendions disponibles,
– notre suivi des relations avec l’inspecteur et notamment la préparation des réponses aux différents courriers reçus,
– notre accompagnement personnel possible en cas de convocation de la personne responsable, que, exceptionnellement, nous pouvons même représenter moyennant un mandat.

Notre prestation a la forme d’un contrat d’une durée de trois ans, tacitement renouvelable année par année. Son coût est forfaitaire, indexé à 0,4 % chiffre d’affaire réalisé en cosmétique, avec toutefois un minimum de 600 €/an. Notre tarif de prestation ne comprend pas nos frais de déplacement, à prévoir donc en sus, calculés au réel et au plus juste.

L’expérience nous montre que notre prestation intéresse deux types de personnes responsables aux profils bien différenciés :

– celles qui sont nouvelles dans le métier, qui prennent le contrat pour se former à la règlementation, puis l’arrêtent au terme des trois ans, s’estimant aptes à poursuivre seules,
– celles qui choisissent délibérément d’externaliser les questions règlementaires, soit parce qu’elles n’y ont pas goût et que ça les ennuie, mais le plus souvent pour pouvoir se consacrer pleinement au coeur de leur métier, qui est aussi leur métier de coeur : agriculture, production, commerce …

Vous voulez en savoir plus ? Contactez nous au moyen du formulaire : Bouton “Contact”.